Lettre du Sénateur Serge Merillou